Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Du Vert à l'Orange
  • Du Vert à l'Orange
  • : Le voyage nous mène à la photo. La photo à la nature et à nos animaux. La vie à la réflexion.
  • Contact

Partage

C'est avec un grand plaisir que je partage le contenu de mon blog.
Si vous désirez utiliser les photos je vous remercie de bien vouloir m'en demander l'autorisation et de mettre un lien vers mon blog.

 
Merci de votre compréhension et bonne visite.

Recherche

Archives

4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 23:01

                           Aux enfants et à leur famille
 
    
    
 

JE VOUS EN PRIE 


Je vous en prie, ne me demandez pas si j'ai réussi à le surmonter,
je ne le surmonterai jamais.

Je vous en prie, ne me dites pas qu'il est mieux là où il est maintenant, 
il n'est pas ici auprès de moi.

Je vous en prie, ne me dites pas qu'il ne souffre plus,
je n'ai toujours pas accepté qu'il ait dû souffrir.

Je vous en prie, ne me dites pas que vous savez ce que je ressens, 
à moins que vous aussi, vous ayez perdu un enfant.

Je vous en prie, ne me demandez pas de guérir,
 le deuil n'est pas une maladie dont on peut se débarrasser.

Je vous en prie, ne me dites pas,
"au moins vous l'avez eu pendant tel nombre d'années",
selon vous, à quel âge votre enfant devrait-il mourir ?

Je vous en prie, ne me dites pas que Dieu n'inflige pas plus que ce que l'homme
peut supporter.

Je vous en prie, dites-moi simplement que vous êtes désolés.

Je vous en prie, dites-moi simplement que vous vous souvenez de mon enfant,
si vous vous rappelez de lui.

Je vous en prie, laissez-moi simplement parler de mon enfant.

Je vous en prie, laissez-moi simplement pleurer.

(Poème de Rita Moran)



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mamago Mamago - dans REFLEXION
commenter cet article

commentaires

Guthin 06/06/2008 19:03

Il n'y a pas de mot pour ce genre de perte on en a déjà pas quand on perd son conjoint alors un enfant.

Mamago 09/06/2008 08:46


Je ne peux m'imaginer ces situations, il faut les vivre pour vraiment savoir. Bises


vikki 06/06/2008 09:41

coucou
tres triste et tres beau ce poème .
tres triste ce drame qui touche des enfants .
tres triste ces malheurs qui font souffrir des parents .
bonne journée quand même ............. bises

Mamago 09/06/2008 08:44



Merci



le bigorneau 06/06/2008 09:39

Un sujet si douloureux n'est pas facile à aborder...et même d'un enfant mort-né...je peux te confier que jamais jamais on ne s'en remet....merci...

Mamago 09/06/2008 08:43



J'ai une amie qui me le disait, je dois avouer qu'avant je ne pensais pas que la perte d'un enfant mort-né puisse être aussi douloureuse. Mais si nous n'avons pas été touché par une situation
aussi dramatique, je crois que l'on ne peut pas savoir. Bises et bonne semaine



Erika 06/06/2008 09:19

je n'ai pas de mots,un grand chagrin...

je me joins à toi avec une pensée pour les familles en souffrance et je les embrasse

Mamago 09/06/2008 08:41


Merci


Esteban79 05/06/2008 22:48

J'ai une pensée très forte pour les familles qui ont perdu un enfant dans cette tragédie. C'est terrible.

Mamago 09/06/2008 08:40



Merci



A quoi tu rêves 05/06/2008 14:50

Bonjour , on ne peut que être ému devant une telle catastrophe.Il me semble qu'il y a encore de nombreux accidents aux passages a niveau, il faudrait accélérer leurs suppression.C'est une terrible épreuve pour toutes les familles de ces enfants .

Mamago 09/06/2008 08:38


Merci pour ton message


AurelieF74 05/06/2008 10:01

Tu as bien du courage de parler de cette histoire, je n'en ai pas la force moi. Aussi horrible que ça puisse être, il faut de la force pour en parler. C'est vraiment un drame horrible et plus que touchant, surtout quand on habite à 10km de là... Je me joins à toi pour l'hommage tout de même; je ne sais que dire de plus, ne désespérons pas, continuons de faire des enfants, le monde en a besoin.
Merci à toi,
Bises.
Aurélie

Mamago 05/06/2008 10:25



Ne dis rien Aurélie, il y a des moments comme ça.
Grosses bises.