Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Du Vert à l'Orange
  • Du Vert à l'Orange
  • : Le voyage nous mène à la photo. La photo à la nature et à nos animaux. La vie à la réflexion.
  • Contact

Partage

C'est avec un grand plaisir que je partage le contenu de mon blog.
Si vous désirez utiliser les photos je vous remercie de bien vouloir m'en demander l'autorisation et de mettre un lien vers mon blog.

 
Merci de votre compréhension et bonne visite.

Recherche

Archives

11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 07:37

Cancale, les huîtres. En prenant cette photo, j'ai pensé à une récitation. J'étais à l'école primaire, je devais avoir treize ou quatorze ans. Notre instituteur nous l'avait lue en nous disant  :

- "Dans quelques années, lisez le livre. Vous êtes trop jeunes". 

Je l'ai immédiatement apprise par coeur et j'ai immédiatement demandé ce livre à mes parents. Il me semble que j'ai oublié de leur dire... "dans quelques années"... C'est une des récitations qui m'a marquée.


LES CROIX DE BOIS

"Je songe à vos milliers de croix de bois,
alignées tout le long des grandes routes poudreuses,
où elles semblent guetter la relève des vivants,
qui ne viendra jamais faire lever les morts.

Croix de 1914, ornées de drapeaux d'enfants
qui ressembliez à des escadres en fête,
croix coiffées de képis,
croix casquées,
croix des forêts d'Argonne
qu'on couronnait de feuilles vertes,
croix d'Artois, dont la rigide armée suivait la nôtre,
progressant avec nous de tranchée en tranchée,
croix que l'Aisne grossie entraînait loin du canon,
et vous, croix fraternelles de l'arrière, qui vous donniez,
cachées dans le taillis, des airs verdoyants de charmille
pour rassurer ceux qui partaient.
Combien sont encore debout, des croix que j'ai plantées ?

Mes morts, mes pauvres morts,
c'est maintenant que vous allez souffrir,
sans croix pour vous garder,
sans coeur où vous blottir.

Je crois vous voir rôder,
avec des gestes qui tâtonnent,
et chercher dans la nuit éternelle
tous ces vivants ingrats qui déjà vous oublient".

(extrait du livre "Les croix de bois" de R. Dorgelès)




Partager cet article

Repost 0
Published by Mamago Mamago - dans POEMES-PENSEES
commenter cet article

commentaires

Chris 23/11/2009 20:25


Merci pour ce texte.
Bonne soirée Mamago
Bises


Quichottine 21/11/2009 10:44


Merci pour ce moment...

Je ne connaissais pas ce texte.


Nicolas 16/11/2009 00:17


Bonjour,

Merci de votre commentaire vous avez un bien joli blog avec de belles photographies.

Je reviendrai plus en détail par la suite.
Bonne continuation

Nicolas


Catherine Laufray 15/11/2009 09:10


De bonnes odeurs iodées sur ces photos.
Une bonne mémoire pour s'en souvenir... mais je crois qu'au collège nous n'avions plus de poèmes à apprendre.


Daniel Hèm 11/11/2009 09:41


Lorsque je pense, que j'essaie d'imaginer sans atteindre la réalité, à ce que la vie de ces soldats a dû être, j'en ai froid dans le dos.

Nous ne devons pas les oublier, même si aujourd'hui, ils ont tous rejoint leurs camarades prématurément disparus, "pour l'honneur".

Merci de nous rappeler cette période historique.


Mamago 12/11/2009 21:52


Tant que quelqu'un y pense ils sont toujours là.